Quotidien

Pourboire : à qui et combien ?

11 octobre 2013

Un billet cette fois-ci consacré aux pourboires qui sera, je pense très utile. Si vous venez au Canada en tant que touriste ou pour du long terme il va falloir penser aux pourboires ou tips (en anglais). Pour vous éviter un moment de solitude devant votre facture voici quelques rappels :

Le pourboire n’est pas obligatoire au Canada, on ne va pas vous arrêter si vous n’en laissez pas mais il est préférable de le faire.

Mais alors, à qui laisse-t-on un pourboire et combien ?

Dans un bar ou un restaurant le service n’est pas inclus dans la facture, les serveurs s’attendent donc à ce qu’on laisse 15% du montant de la facture avant les taxes en pourboire. Si le service n’est pas satisfaisant on peut bien sûr revoir à la baisse le pourboire par contre si c’est la nourriture qui nous a déplu l’idéal est de retourner l’assiette mais surtout ne pas sanctionner par les tips, le serveur n’est pas responsable de la qualité de la nourriture.
On fait attention aux terminaux de paiement sans fil, on nous laisse le choix entre un montant ou un % de la facture, souvent le % est calculé après les taxes et on laisse plus que prévu (13% c’est correct). Dans les restaurants où le service est au comptoir on trouve souvent un petit pot à côté de la caisse, rien ne nous oblige à laisser un pourboire.

Pour vous aider, le montant des taxes au Québec (TPS/TVQ) s’élève à 15%, ajoutez ce même montant en plus sur votre facture et vous tomberez juste pour les pourboires.

D’autres professions s’attendent aussi à ce qu’on leur laisse un pourboire mais encore une fois rien ne nous oblige à le faire, c’est à votre discrétion :

Chez le coiffeur et en institut, il est d’usage de laisser entre 2 et 5$. Par exemple je laisse 15% pour mon coiffeur et 2/3$ pour l’esthéticienne.

Pour les Taxis, en général on donne 2/3$, surtout si ce dernier nous a porté les valises, ouvert la porte...

Pour les livreurs, on a pris l’habitude de laisser des pourboires aux livreurs de pizzas (10%) et aux livreurs de notre épicerie métro (2$).

Ces indications sont à titre indicatif, certains ne vont rien laisser à un taxi ou à un livreur, comme je l’ai dit c’est à votre discrétion.

Comme on n’a pas tous une calculatrice sous la main au moment de payer il existe de nombreuses applications pour Smartphones qui le calculent pour nous, avec ça au moins on ne se trompe pas et on laisse ce qu’il faut !

Ce qu’il faut retenir : Le pourboire n’est pas une obligation mais gardez en tête qu’il est préférable d’en laisser, surtout au restaurant. Si vous ne le faites pas le serveur saura vous le rappelez gentiment ( à Montréal du moins et je parle par expérience), les français ont la réputation de ne pas assez en laisser ! Pour les autres professions, le pourboire est à votre discrétion.

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Jess 11 octobre 2013 at 13 h 10 min

    Très bon article ! Ça fait plusieurs mois que je suis la et pourtant j’en apprends encore ! Pour le paiement avec un terminal, je ne savais pas que le montant en pourcentage était calculé après taxe par ex ! Merci

    • Reply Mathilde 12 octobre 2013 at 10 h 05 min

      De rien! C’est tellement prise de tête parfois mais après ça devient vite une habitude 🙂

  • Reply Jessica 12 octobre 2013 at 7 h 33 min

    Je ne connaissais pas non plus l’existance de ce terminal… donc merci. Et puis, si le service a été bien, on est moins réticents à donner des tips hihihihihi.

    • Reply Mathilde 12 octobre 2013 at 10 h 03 min

      De rien 🙂
      L’inverse marche aussi, si le service est super bon on peut laisser plus !

  • Reply Cindy 30 octobre 2013 at 10 h 55 min

    Je ne connaissais pas le coup du « tu retournes l’assiette si ce n’était pas bon ». J’en prends bonne note. 😉 Merci pour ces tuyaux !

    • Reply Mathilde 30 octobre 2013 at 10 h 58 min

      Ah oui faut pas hésiter mais je le faisais aussi en France quand ça n’allait pas. Chieuse,moi ? non 🙂

    Laisser un commentaire