Toronto

Que faire sans visa de travail ?

4 octobre 2011

Si vous avez suivi un peu l’histoire, il se trouve que j’ai un visa touriste de six mois, je ne peux donc pas travailler. Les PVT devraient ouvrir courant novembre, en attendant je dois m’occuper les journées.

Par du bouche à oreille, j’ai commencé à faire du baby-sitting pour une famille qui habite à quelques rues de chez nous. Les parents cherchaient une personne française pour leurs deux garçons de deux ans et demi (des jumeaux). Après une première rencontre un après-midi, j’ai commencé à travailler pour eux quelques heures par semaine. Ce petit job me permet de rencontrer du monde, découvrir un peu plus le quartier par nos promenades, nos visites et surtout, se faire un peu d’argent.

En dehors de mes heures de baby-sitting, je vais à la bibliothèque – Toronto Public Library, je lis beaucoup donc pouvoir passer une après-midi au chaud avec un bon livre je suis la plus heureuse. Il y a deux bibliothèques proches de l’appartement et l’une d’elle propose des livres en anglais et en français. Il est très facile de se procurer une carte dans ces bibliothèques, une pièce d’identité et on a une carte pour un an.

Sinon je pratique mon anglais, enfin j’essaie. Je lis des livres en anglais, je regarde des émissions et des séries pour m’habituer à l’accent et à apprendre du vocabulaire utile, peut-être même plus utile que celui qu’on peut nous apprendre pendant nos études. Je me suis aussi inscrite sur le site conversation exchange, il permet de trouver un partenaire de langue.  C’est assez simple de trouver quelque qui veut pratiquer son français à Toronto, on se rencontre autour d’un café et on échange dans les deux langues. J’ai deux partenaires (c’est assez bizarre d’écrire ça…), avec l’une on partage le temps en deux et on parle pendant 30 minutes en français et 30 minutes en anglais, la deuxième me parle en français et moi en anglais.

Voici à quoi ressemblent mes journées pour le moment et en général on essaie de profiter de nos soirées pour sortir et profiter de la ville.

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire